Le Portail à Roulettes sur France 3 – Viure al Pais


La musique catalane dans tous ses états le 27 octobre 2013 sur France 3 – Pays Catalan!

Le dimanche 27 octobre l’émission fait la part belle à la musique. Une musique catalane dans tous ses états et même là où on ne l’attend pas ! De cornemuseurs en souvenirs d’un oncle encensé, puis coup d’œil au Yé Yé.

 

Le Portail à Roulettes sur France3 - Viure al pais

 

Voir la page de Viure al Pais

 

Oyé oyé, Helena est l’invitée d’Elsa Panadès. Elle ouvre la porte du Portail à Roulettes à Salses dont elle est la co-fondatrice avec Hai Nguyen (ex-membre du groupe La Varda). Une salle de concert alternative et indépendante qui accueille des groupes underground de la scène européenne tel le célèbre Slobodan Salijevic Orkestar, la Cafetera Roja, Dubozia Kolektiv ou encore les Touffes Krétiennes. Un lieu dé(concert)ant à découvrir…

Aquesta setmana Viure al País us proposa un especial música. Una música catalana sota totes les seves formes fins i tot amb gèneres que no s’esperen pas ! De jugadors de sac de gemecs als records d’un « padrinet » famós passant pel Ié-Ié… I és l’Helena que ens ferà de guia. Ens obra la porta del Portail à Roulettes de Salses, una sala de concert alternatiu i independent de la qual Helena és co-fundadora amb Hai Nguyen (ex-membre de La Varda). Des de fa 5 anys ja El Portail à Roulettes acull grups underground de l’escenari europeu talc om el famós Slobodan Salijevic Orkestar, la Cafetera Roja, Dubozia Kolektiv o encara les Touffes Krétiennes.
Un lloc des(concert)ador a descobrir …

El Pop’Cat
(Sébastien Girard, Frédéric Savineau)

La Pop des années 60 en langue catalane était encore il y a peu le secret le mieux gardé de la discographie. En 1961, la maison de disque barcelonaise Edigsa entame un ouvrage d’adaptations en langue catalane des différents classiques de la période Yé-Yé : Sylvie Vartan, les Beatles ou Elvis Prestley sont adaptées en version catalane en plein franquisme. 50 ans plus tard, ce courant musical très prolixe revient à la mode et les rééditions CD des 45 tours de l’époque attirent les jeunes générations. Non, le rock n’est pas mort!

El Pop’Cat
(Sébastien Girard, Frédéric Savineau)

El Pop dels anys seixanta era fins fa poc encara el secret millor guardat de la discografia en llengua catalana. En 1961, la casa de discos barcelonina Edigsa inicia un treball d’adaptació en llengua catalana dels clàssics del període ie-ie : les cançons de Sylvie Vartan, d’Els Beatles o d’Elvis Presley són versionades en català, en ple franquisme.
50 anys més tard, aquest període musical molt productiu torna a ser de moda i les reedicions en CD dels 45 torns de l’època atreuen fins i tot els més joves. El rock és pas mort !

Les Salancaires
(Elsa Panadès, Joan Lopez)

Ils ne sont ni écossais ni bretons. Les Salancaires comme leurs cornemuses d’ailleurs sont 100% catalans. Parole d’âne.
Créé depuis maintenant 5 ans, le groupe enchaine cours au conservatoire de Perpignan et sorties avec la satisfaction en outre de faire revivre le « sac de gemecs » (sac de gémissements), cet instrument roussillonnais disparu au 19ème siècle avec le contrepas et la sardane courte.

Els Salancaires
(Elsa Panadès, Joan Lopez)

Ni escocesos ni bretons aquests músics com la cornemusa de fet són 100% catalans.
Paraula de burro.
Creat des de fa 5 anys ara, el grup Els Salancaires encadena els cursos al conservatori de Perpinyà i les sortides amb la satisfacció de fer reviure el sac de gemecs, aquest instrument rossellonès desaparegut al segle 19 amb el contrapas i la sardana curta.

El padrinet
(S.Girard, C.Llambrich)

Pendant de longues années le « Mestre » Casals a vécu à Prades, dans le Conflent, à l’abri de la guerre civile espagnole. Beaucoup ignorent qu’il a fait venir à Prades toute sa famille et qu’une de ses nièces, Henriette Casals, est restée vivre avec lui pendant des années.
Henriette Casals s’est mariée avec un jeune homme de Prades, aujourd’hui elle a 92 ans et vit à Perpignan. Pour avoir accompagné au quotidien le célèbre violoncelliste, elle est sans doute celle qui le connait le mieux. Loin des biographies officielles, son témoignage nous plonge dans l’intimité de Pau Casals, son « padrinet ».

El padrinet
(Sébastien Girard, Céline Llambrich)

Durant bona part de la seua vida el mestre Casals va viure a Prada, al Conflent, al reparo de la guerra civil espanyola. Poca gent sap que va fer venir a Prada tota la seua família i que una de les seues nebodes, l’Enriqueta Casals, es va quedar i va viure amb ell durant molts anys.
Enriqueta Casals es va casar amb un minyó de Prada, avui té 92 anys i viu a Perpinyà. Per haver viscut al dia a dia amb el celebre violoncelista, és sense dubte una de les persones qui més coneix el mestre. Lluny de les biografies oficials el testimoniatge de l’Enriqueta ens dóna a conèixer la cara més intima d’en Pau Casals, el seu « padrinet ».

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>